Articles

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 

 

Alvin, le coiffeur qui veut faire aimer les livres aux enfants pauvres et illettrés de Harlem par Pierre MARTIAL

 

Ce qui frappe immédiatement quand on entre dans le petit salon afro-américain de coiffure, le “barbershop“ situé en plein Harlem dur et violent, où officie Irvin, c'est le calme qui règne à l'intérieur. Pas de télévision allumée en permanence comme dans d'autres échoppes de coiffeurs, ni musique à pleins décibels. Ici, on entend juste le doux ronronnement des tondeuses et le gentil cliquetis des ciseaux. 

 

Deux fauteuils sont occupés par de très jeunes enfants, sur les cheveux desquels s'affaire un des trois coiffeurs du salon. A vue de nez, les gamins ont entre 5 et 10 ans. Plusieurs autres attendent sagement leur tour, assis là-bas sur une sorte de petit canapé. Certains sont seuls. D'autres sont accompagnés d'un père, d'une mère, d'une grand-mère, d'une soeur ou d'un frère. 

 

Mais, à mieux y regarder, tous ces enfants font quelque chose de bizarre, d'étonnant, de presque surréaliste dans un barbershop de Harlem!  

 

Et quand on s'en aperçoit, on en a presque le souffle coupé!

 

Tout l' article sur:

http://www.pierremartial.com/Alvin-le-coiffeur-qui-veut-faire-aimer-les-livres-aux-enfants-pauvres-et-illettres-de-Harlem_a242.html

Un dessin contre le chagrin...





Faire la lecture aux bébés tous les jours - TOUS LES JOURS !

Les pédiatres américains vont s'impliquer et mieux sensibiliser les parents  

 Pour vacciner les enfants contre l'illettrisme, il n'existerait pas 50.000 solutions : l'American Academy of Pediatrics' Council on Early Childhood, groupe dédié à l'étude de la petite enfance, est formel, il faut leur faire la lecture. Chaque jour. Et surtout, s'y mettre sans attendre, parce que le goût des mots, la saveur des livres, cela s'inculque le plus tôt possible.

Tout l' article sur:

https://www.actualitte.com/international/faire-la-lecture-aux-bebes-tous-les-jours-tous-les-jours-51029.htm






 

 

 

Saviez-vous que chaque mois Tomi Ungerer écrit un article pour Philosophie Magazine ?